Faire son pain

Faire son pain n’est pas une mince affaire en autarcie. Il faut avoir planté ses céréales, fait au préalable un four à pain et prévoir quelques jours à l’avance la réalisation du levain qui sera indispensable pour pouvoir disposer d’un pain moelleux.
Si on inclus le temps nécessaire pour moudre ses grains et au vu du temps et de l’énergie nécessaire pour faire son pain, au delà du plaisir personnel que l’on peut ressentir à fabriquer sa pitance, on comprends assez aisément pourquoi nous préférons par commodité aller chez notre boulanger…


Quoi qu'il en soit, voici un mode opératoire simple pour faire son pain :

  1. Préparation du levain.
    Mettre un peu de farine dans un bol.
    Ajouter une cuillère à café de miel et/ou d’huile et un peu d'eau.
    Former une pâte de la grosseur d'un œuf.
    Couvrir le bol d'un linge humide et laisser reposer dans un endroit tempéré deux à trois jours.
    Ajouter alors un peu d'eau et de farine après avoir retiré la croûte si celle-ci s'est formée.
    Laisser à nouveau reposer quelques jours (le levain contient des bulles de gaz).
  2. La veille de la cuisson du pain, mélanger à 100 g de farine, une portion du levain et de l'eau tiède jusqu'à l'obtention d'une pâte légèrement liquide.
    Couvrir d'un linge humide et laisser reposer toute la nuit dans un lieu tempéré.
  3. Le matin, faire la pâte à pain en ajoutant 400 g de farine, deux cuillères à café de sel fin et de l'eau tiède nécessaire.
    La pâte ne doit pas coller aux doigts.
    Pétrir la pâte 15 à 20 minutes.
    Faire les incisions et laisser monter cinq à six heures sous un linge humide.
    Avant d'enfourner, badigeonner d'eau.
  4. La cuisson s'effectue à 250°C dans un four à pain bien chaud.
    Laisser cuire environ 35 à 40 minutes (la croûte doit être très dorée).
    Sortir le pain et laisser refroidir avant de consommer.

Conserver son pain :
Pour une conservation optimale, enroulez votre pain dans un torchon propre, puis placez-le dans un sac à pain en toile ou une huche à pain en bois.

Attention :
si vous lavez le torchon ou le sac à pain avec de la lessive très odorante, ou pire, avec de l’adoucissant, le pain va prendre l’odeur. De même, votre huche à pain ne doit pas avoir une odeur (de pin, de résine) trop importante, afin de ne pas contaminer le pain.

Plus il est chaud, plus il est frais...
 


Fabriquer son  levain :
Mélangez une tasse de farine avec la même quantité d'eau tiède en ajoutant éventuellement une petite pincée de sel et éventuellement une cuillère de miel et d'huile. L'objectif est de faire une pâte ni dure, ni liquide qui ne colle pas aux doigts. Placez le résultat si possible dans un récipient de terre en le couvrant d'un linge. Pour en refaire d'autre, conservez une partie de votre levain en réinjectant régulièrement eau et farine pour en avoir toujours à disposition, sans ne plus avoir à attendre la fermentation, les ferments se multipliant à chaque fois que l'on "nourrit" le levain.
http://fr.ekopedia.org/Levain#Fabrication

Fabriquer son four à pain : 
- http://fr.ekopedia.org/Construire_un_four_%C3%A0_pain
http://www.onpeutlefaire.com/ilslontfait/ilof-four-a-pain-en-terre-crue.php
http://monfourapain.blogspot.com/

Un livre sur le pain :
http://www.audeladupain.net

Formations sur la fabrication du pain :
Au Canada : http://www.lasourciere.ca/cours_pain_levain.html
En France : http://pagesperso-orange.fr/stages.pains/

 
 

Témoignage personnel :
J'ai acheté un mini four à pain (40 €). Hormis le fait que son utilisation est très simple, c'est un investissement intéressant et rentable tant que nous disposons d'une électricité à petit prix. Par pain, le coût énergétique est inférieur à 15cts et le coût des ingrédients est inférieur à 50 cts; nous sommes donc à un prix de revient légèrement inférieur au prix de vente en boulangerie avec quelques petites différences :
- On a toujours du pain frais et moelleux au moment où on le souhaite.
- On est sûr des ingrédients qui le compose.
- On évite des déplacements inutiles (surtout si on habite un peu loin de la boulangerie.)

Deux petits trucs glanés à l’usage :
- Finalement je ne me sers de la machine à pain que pour assurer le malaxage ; une fois bien monté je préfère le placer ensuite 20 minutes dans un four traditionnel car il est meilleur au goût.
- Pour sortir la pâte et éviter qu'elle colle aux doigts, utilisez de la farine ou passez vous les mains sous l'eau juste avant.
- Dans le four j’ajoute un petit ramequin d’eau qui permet d’assurer un pain plus moelleux.

Objectif maintenant : faire un four à pain à l’extérieur et planter quelques centaines de m2 de céréales et moudre les grains... et là ce n'est pas une mince affaire...